Panier
Editer
close

Gilles Aillaud
Pierre entourée de chutes.
Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)

2022

Pierre entourée de chutes.<br> Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)
Pierre entourée de chutes.<br> Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)
Pierre entourée de chutes.<br> Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)
Pierre entourée de chutes.<br> Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)
Pierre entourée de chutes.<br> Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)
Pierre entourée de chutes.<br> Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)
Pierre entourée de chutes.<br> Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)
Pierre entourée de chutes.<br> Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)

Gilles Aillaud
Pierre entourée de chutes.
Écrits et entretiens sur la peinture, la politique et le théâtre (1953–1998)

2022

Recueil d’écrits de Gilles Aillaud et entretiens 

spécificités

Co-édition :
L’Atelier Contemporain, Strasbourg
Éditions Loevenbruck, Paris
Auteur : Gilles Aillaud
Édition établie et présentée par Clément Layet

Conception graphique : Juliette Roussel


11.2022
16 × 20 cm
672 pages
Broché

ISBN : 9782850350900

Gilles Aillaud a consacré une grande partie de sa peinture à représenter des animaux dans des zoos. À travers ses écrits, l’ambivalence de leur captivité se révèle concerner toutes les choses. Même si l’humanité, le capitalisme, l’esthétisation les prennent au piège, une latence, qui les soustrait à l’apparition totale, les rend essentiellement inaccessibles. Écrire, comme peindre ou exister, c’est affronter une négation meurtrière en s’ouvrant à cette autre négation qui soutient paradoxalement tout être.

Ce livre réunit les textes écrits par Gilles Aillaud pour le Bulletin du salon de la Jeune Peinture qu’il préside de 1965 à 1969, pour l’Atelier populaire de l’ex-École des beaux- arts en Mai 1968, pour la revue Rebelote en 1973, toutes ses préfaces pour des expositions, ainsi qu’un choix de proses et de poèmes portant sur la peinture et la phénoménalité. Deux textes sont publiés pour la première fois en français et trois sont inédits. La seconde partie rassemble les entretiens qu’il a accordés à la presse et à la radio, comme peintre et comme scénographe. L’ouvrage est illustré par une centaine de manuscrits et de dessins souvent inédits, de tableaux, lithographies et décors de théâtre.
 

Souscrire à la newsletter